AccueilSécuritéPréventionLes régions où se produisent le plus d’accidents du travail en France

Les régions où se produisent le plus d’accidents du travail en France

-

Les accidents du travail touchent les régions françaises différemment, selon la nature des métiers exercés. Voici celles qui sont les plus concernées.  

De fortes disparités entre les régions selon les statuts et la nature des métiers exercés

Selon les statistiques émanant de la Drees, 656 000 accidents de travail ont eu lieu en tout en France en 2019, c’est l’équivalent de 33,5 accidents pour mille salariés. Dans son dernier rapport, publié le mercredi 21 septembre 2022, la Drees, annonce que ce niveau est plutôt stable depuis 2013. Sans surprise, les ouvriers sont plutôt les plus touchés que les cadres. Les femmes sont moins concernées que les hommes. La Drees complète qu’à exposition similaire, la fréquence d’accidents du travail la plus élevée concerne notamment les jeunes que leurs ainés. L’on constate des disparités remarquables entre les régions. Cela s’explique par la nature des métiers les plus exposés qui y sont exercés. 

La Drees n’a fourni aucun chiffre, concernant les accidents mortels au travail. Pourtant, sur un  compte Twitter sur l’accident du travail, le nombre de décès enregistré, depuis le début de l’année, est de 257. 

Trois régions sont les plus touchées 

En 2019, sur 1000 salariés, on dénombre en France plus d’accidents du travail dans ces trois régions : 43,5 en Languedoc-Roussillon, 41,5 en Bretagne et 40,8 en Pays de la Loire. La Guadeloupe (18,6), la Guyane (7,8) et la Martinique (18,6) sont celles qui sont les moins touchées.  

Les activités de service de plus en plus touchées

Cette même année, la Drees a recensé trente-trois accidents pour mille salariés dans le BTP, contre 20,7 sur la totalité des secteurs. Ce qui fait que les travailleurs qui exercent dans les métiers du secteur du bâtiment et des travaux publics sont les plus vulnérables aux accidents dans le milieu professionnel. Ceux-ci touchent de plus en plus aussi une partie des activités de service comme la santé, le nettoyage et l’intérim. 

Réduction des accidents mortels au travail : le plan du gouvernement 

Ce premier plan gouvernemental a été présenté le 14 mars 2022. Il est fondé sur quatre grands axes et vise à prévenir les accidents professionnels graves et mortels et à diminuer aussi ce type d’accidents dans les quatre prochaines années. 

« Formation et sensibilisation » sont les deux piliers de ce plan. Ce volet cible d’abord les nouveaux embauchés, les jeunes, les travailleurs indépendants, les travailleurs intérimaires ainsi que les travailleurs détachés. Il s’appuie en particulier sur la formation relative aux questions concernant la sécurité et la santé pendant la durée de la formation initiale. Celle-ci est destinée aux jeunes ainsi qu’aux nouveaux embauchés lors de la prie de poste. En matière de communication, le volet « Formation et sensibilisation » a comme but de renforcer les messages de prévention destinés aux travailleurs détachés qui maitrisent mal le français. 

Ce plan du gouvernement mobilise tous les acteurs de la prévention, partenaires des différents services du ministère du Travail, à savoir les acteurs du système éducatif, des branches professionnelles, des services de santé en milieu professionnel et les représentants du personnel. 

Discutons-en sur le forum

DERNIERS ARTICLES

Le sport en entreprise : quels enjeux ?

L’introduction du sport en entreprise génère d’importants avantages. Il améliore la qualité de vie au travail. Désormais, le sport et les ressources humaines font...