AccueilVie au travailLes points clés sur le monde du travail

Les points clés sur le monde du travail

-

Commencer sa carrière professionnelle en France donne lieu à de nombreuses questions. Et il est alors important de s’informer sur le monde du travail en France avant d’entrer dans la vie professionnelle dans ce pays. Cet article apporte toutes les réponses. 

Où postuler ?

Après avoir rédigé un bon CV qui est conforme au monde du travail en France, l’étape suivante consiste à trouver où postuler ! Des filiales de certaines entreprises internationales s’implantent en France. Et si vous souhaitez une vraie expérience française, Pôle Emploi sera une source importante d’informations. Les ressortissants européens ou non doivent être titulaires d’un titre de séjour spécifique pour s’inscrire au Pôle emploi et bénéficier de son accompagnement. 

Quels sont les contrats dans le monde du travail en France ?

Actuellement, il existe une variété de contrats dans le monde du travail en France et chacun a son nom bien spécifique : CDD, CDI, contrat à temps partiel… Renseignez-vous sur les différents types de contrats de travail avant de postuler au type de contrat qui répond au mieux à vos besoins. 

Le monde du travail en France : le SMIC

Le SMIC est le montant horaire brut minimum légal en France que le salarié doit toucher. À partir du mois d’août 2022, le SMIC, est à 11,07 euros. À cause de l’inflation, il augmente de 2,01 %. Le SMIC peut être sujet aux abattements dans certains cas (salaires et apprentis, âgés de moins de 18 ans). 

La durée de travail des salariés 

Le Code du travail, dans l’article L. 3121-27, prévoit actuellement la durée du travail à 35 heures par semaine. Lorsqu’un salarié travaille 35 heures hebdomadaires, il effectue théoriquement 151,67 heures par mois. 

Les heures supplémentaires

Les heures supplémentaires représentent les heures réalisées par un salaire en dehors du temps de travail prévu dans le contrat avec l’employeur. Elles correspondent aux heures accomplies en dehors de la durée de travail de trente-cinq heures par semaine ou d’une durée équivalente, décrite par un acte comportant une transmission de droit. Cependant, si la durée de travail fixée par la convention collective ne dépasse pas 35 heures par semaine, on décompte les heures supplémentaires à partir de la 35e heure. On ne peut pas considérer comme heures supplémentaires, celles qui sont réalisées au-delà de la durée conventionnellement fixée, et celle-ci, jusqu’au même niveau que la durée légale, soit trente-cinq heures.  

 La durée maximale du temps de travail 

La durée journalière de travail au cours de laquelle le salarié est à la disposition de son employeur ne peut pas dépasser dix heures, sauf : 

  • en cas d’autorisation spéciale recommandée par l’inspecteur du travail à l’employeur ; 
  • en cas de situation d’urgence liée à la surcharge provisoire d’activité ; 
  • au cas où un accord d’établissement, d’entreprise, de branche ou une convention envisagerait un dépassement de la durée maximale journalière de travail effectif. 

La durée maximale de travail ne peut pas excéder 48 heures par semaine. Elle peut être évaluée sur une période de douze semaines consécutives et ne peut pas excéder en moyenne quarante-quatre heures par semaine. En l’absence d’un accord, l’autorité administrative peut accorder le dépassement de la durée maximale par semaine évaluée sur un espace de temps de douze semaines dans la limite de quarante-six heures. Pourtant, ces dispositions ne concernent pas la durée de travail de nuit.  

Discutons-en sur le forum

DERNIERS ARTICLES

Comment améliorer la qualité de vie au travail ?

La QVT ou qualité de vie au travail occupe une place importante dans la mise en œuvre des stratégies de développement d’une entreprise. Dans...