Accueilfonction publiqueLe télétravail le mercredi : une bonne ou une mauvaise idée ?

Le télétravail le mercredi : une bonne ou une mauvaise idée ?

-

Le télétravail le mercredi est souvent sujet aux nombreuses discussions. Certaines personnes pensent qu’il constitue un facteur d’égalité entre les femmes et les hommes, d’autres jugent que le télétravail le mercredi est source d’inégalité entre les agents. Une question s’impose : le télétravail le mercredi est-il une bonne ou une mauvaise idée ? 

 Télétravail le mercredi : les avantages et les inconvénients 

Le télétravail le mercredi est avantageux pour les parents actifs. Pour eux, il s’agit là d’une occasion pour s’occuper de leurs enfants et d’économiser des frais de garde.  

Pourtant, pour les nombreux parents qui connaissent mieux, par expérience, le télétravail durant les confinements, le travail à distance avec les enfants est fatigant. En effet, il est pénible de traiter les tâches professionnelles, de se concentrer aux réunions en visioconférence et de s’occuper en même temps les enfants qui ont besoin d’attention. Bien attendu, tout dépend essentiellement de l’autonomie des enfants et de leurs âges, mais également des tâches à accomplir. Il est judicieux de s’arranger avec le reste de l’équipe pour planifier les présentations et les réunions à un moment plus favorable parce que celles-ci exigent de la concentration et du temps. 

Les avis sur le télétravail le mercredi

Le télétravail le mercredi est une alternative pour avoir un salaire décent 

La secrétaire générale de la fédération CGT est favorable au télétravail le mercredi, à condition que ceci permette de repasser à 100 % pour avoir ainsi un salaire permettant au travailleur et sa famille de vivre convenablement. Cependant, elle confirme qu’on ne peut pas garder des enfants et travailler simultanément. 

Le télétravail est autorisé à raison d’un jour hebdomadaire, mercredi inclus

La directrice générale des services à Mérignac autorise le télétravail à raison d’un jour par semaine. Elle ne pose pas de problème si quelqu’un souhaite travailler à distance le mercredi, surtout pour récupérer ses enfants au centre aéré, pour prendre un déjeuner avec eux ou pour aller les récupérer à dix-sept heures. 

Le télétravail le mercredi n’est pas un mode de garde des enfants

Selon les avis du DRH de la communauté de communes du Trièves, les dispositions de la convention signée avec les représentants du personnel stipulent qu’il ne s’agit pas du « mode de garde des enfants ». 

Le télétravail le mercredi accroit l’inégalité entre les agents 

Le DRH de la ville de Roubaix, quant à lui, rapporte qu’en accord avec les organisations syndicales, il n’approuve pas le télétravail ce « jour des enfants ». La raison en est simple : cela accroit le risque d’inégalité avec les agents qui n’ont pas la possibilité d’exercer une activité professionnelle à distance. De fait, ils sont obligés d’opter pour le travail à temps partiel s’ils ne souhaitent pas être sur le pont le mercredi. Malgré cela, il souhaite assouplir la règle sous certaines conditions : notamment si cela permet aux agents d’éviter les dépenses engendrées par les déplacements et celles liées aux frais de garde d’enfants. 

L’interdiction du télétravail le mercredi enfreint l’accord sur le télétravail dans la fonction publique 

Selon le secrétaire général de la CFDT-Fonctions publiques, les activités peuvent être exercées à distance ou non. Et cette interdiction ne respecte pas l’accord conclu sur le télétravail dans la fonction publique.   

Discutons-en sur le forum

DERNIERS ARTICLES

La réforme des retraites

L’exécutif souhaite aller plus vite dans la mise en application de la réforme des retraites en 2023. Cette dernière est présentée en conseil des...