AccueilArchivesSanté : les propositions des candidats à l’élection présidentielle de 2022 

Santé : les propositions des candidats à l’élection présidentielle de 2022 

-

La pandémie de Covid-19 a mis en évidence les faiblesses du système de santé, notamment celles des hôpitaux publics. A l’approche de l’élection présidentielle de 2022, voici les propositions des candidats sur cette thématique. 

Emmanuel Macron 

Emmanuel Macron accorderait une attention particulière à la réforme hospitalière et à son financement. Il évoquait également l’accélération de la digitalisation, la révision du financement de la sécurité sociale.

Valérie Pécresse 

Valérie Pécresse veut embaucher 25 000 nouveaux personnels soignants à l’hôpital. La candidate des Républicains à l’élection présidentielle a également proposé une revalorisation de 25 € actuellement à 30 € de la consultation chez le médecin généraliste. Cette augmentation ne pèserait pas sur les patients. Pour lutter contre le désert médical, la candidate propose une année additionnelle de formation et « professionnalisante » pour les jeunes praticiens. Celle-ci devra se dérouler dans les zones à faible densité médicale. Les points forts de son programme sur la thématique santé se fondent aussi sur la révision de la TVA sur les protections périodiques : de 5,5 % actuellement, à 2,1 %. La candidate propose des congés en cas de règles très douloureuses et promet aussi la création d’un Institut de la santé mentale.  

Anne Hidalgo 

Anne Hidalgo, la candidate socialiste, a proposé de donner à tous les patients qui en feront le choix le « droit à mourir ». La candidate espère aussi instaurer une année de formation obligatoire dans les zones où la population a des difficultés à accéder à des soins de santé pour chaque étudiant en médecine. Elle promet d’augmenter le nombre d’étudiants autorisés à s’inscrire dans les facultés de médecine si elle est élue. La candidate recommande vivement une refonte du mode de financement au niveau de l’hôpital, et cela, par la suppression de l’ONDAM et la modification des règles relatives à la tarification à l’activité. Desdits systèmes sont à l’origine de la transformation de l’hôpital en entreprise et son engouffrement dans une logique de rentabilité. 

Marine Le Pen 

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen vise à augmenter le salaire des infirmières de 10 % pour qu’il atteigne le médian brut d’un infirmier à l’échelle européenne. Elle espère également rendre les déserts médicaux plus attrayants pécuniairement pour les professionnels de santé, en modifiant le mode de rémunération en fonction du lieu d’installation. Pour désengorger les situations d’urgence, Marine Le Pen propose d’élargir les missions que l’on confie aux sages-femmes et pharmaciens. Enfin, la candidate souhaite enfin transformer l’Assistance médicale de l’État (AME), qui fournit des services médicaux aux étrangers, en un système limité aux soins urgents.

Eric Zemmour 

Eric Zemmour, le candidat du Parti Reconquête, a promis que l’Etat emploierait 1 000 médecins dans les déserts médicaux. Il a également défendu le rétablissement de l’obligation des médecins libéraux à effectuer des gardes les jours fériés et la nuit. Selon lui, cette mesure allégera les tâches confiées aux services d’urgence. Eric Zemmour a émis son souhait de supprimer l’AME qui se charge des soins des étrangers « sans-papiers » ou « clandestins ».  

Yannick Jadot 

S’il est élu, ce candidat écologiste prévoit prendre en charge la dette de l’hôpital public et recruter 100 000 infirmiers sur trois ans. Puisque la santé n’est pas seulement se faire vacciner contre le Covid 19, c’est aussi que chacun puisse pratiquer le sport de son choix. Il propose donc l’augmentation du budget attribué au sport, de 1 milliard d’euros actuellement à 3 milliards. Selon le candidat, cette mesure favorise l’accès aux licences sportives et permet également d’investir dans les infrastructures. Yannick Jadot attend de tous les élèves qu’ils puissent pratiquer du sport une heure quotidiennement. 

Jean-Luc Mélenchon 

Le candidat de la France Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon a proposé d’imposer aux jeunes médecins les lieux d’exercices de leur fonction pour combattre le désert médical. En contrepartie, l’Etat financera leurs études. Le candidat espère créer chaque année 10 000 places en EHPAD et milite pour que le « burn out » figure dans la liste des maladies professionnelles de l’Assurance maladie. Au niveau de l’hôpital, Jean-Luc Mélenchon propose la réforme du système de tarification à l’activité, qu’il accuse de plonger les hôpitaux dans une logique de rentabilité. 

Christiane Taubira

La candidate Christiane Taubira espère créer 100 000 emplois dans les hôpitaux publics d’ici cinq ans. Elle a également proposé la réglementation du cannabis et une modification en profondeur des conditions d’installation des médecins. 

Jean Lassalle 

Jean Lassalle envisage de recruter 100 000 aides-soignants et ambulanciers sur cinq ans. Il espère également accroître le nombre d’étudiants qui souhaitent suivre leurs études dans les facultés de médecine grâce à la révision des critères de sélection. Enfin, Jean Lassalle se bat pour le remboursement intégral de tous les frais médicaux par la Sécurité sociale. Selon lui, cela améliore les remboursements et simplifie ainsi la vie des assurés.

Fabien Roussel 

Fabien Roussel, le candidat du Parti communiste projette de créer 100 000 emplois pour tous les métiers (aides-soignants, aides à domicile, infirmiers) et de titulariser tous les contractuels. 

Nathalie Arthaud 

Nathalie Arthaud veut embaucher plus de personnes dans les hôpitaux. Il envisage aussi la mise en place de la gratuité des soins. 

Nicolas Dupont Aignan

Nicolas Dupont-Aignan veut mettre en place une bourse d’études pour les étudiants en médecine. Cette mesure a pour but de lutter contre les déserts médicaux. En contrepartie, ils devront exercer durant cinq ans dans une zone où l’effectif du personnel médical est faible. Le candidat de « Debout la France » prévoit aussi ajouter 20 000 lits additionnels en hôpital et créer 80 000 nouveaux postes en EHPAD. 

Philippe Poutou 

Philippe Poutou propose l’allongement du délai légal de l’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) à 24 semaines. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste est aussi favorable à une « généralisation du tiers payant » et à la réouverture de 100 000 lits dans les hôpitaux.

Discutons-en sur le forum

DERNIERS ARTICLES

Comment améliorer la qualité de vie au travail ?

La QVT ou qualité de vie au travail occupe une place importante dans la mise en œuvre des stratégies de développement d’une entreprise. Dans...