HomeArchivesSMIC : les propositions des candidats à la présidentielle

SMIC : les propositions des candidats à la présidentielle

-

En quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, le sujet du SMIC intéresse en particulier les électeurs. Un grand nombre de candidats promettent une révision en hausse du salaire minimum et la réduction des impôts et cotisations qui pèsent sur les salaires les plus faibles. La question de la hausse du SMIC crée un désaccord entre les candidats, voici leurs propositions sur ce sujet. 

SMIC : à combien est-il ? 

Ces derniers temps, le salaire minimum a connu deux hausses successives : 2,2 % en octobre dernier (fondée sur l’inflation de l’été) et 0,9 % le 1er janvier 2022 (annuelle). Et en ce moment, le montant du SMIC équivaut au salaire brut mensuel de 1603,12 euros (1.269 euro net) et au taux horaire de 10,57 euros. 

Emmanuel Macron  estime une hausse minimale de 170 euros par mois du SMIC

Emmanuel Macron n’entend pas augmenter les salaires, il opte plutôt pour une hausse des prestations sociales comme la prime d’activité et la suppression de certaines cotisations. Très récemment, le Chef de l’État a approuvé l’action concrète de son gouvernement au profit des salariés à bas salaires. L’actuel locataire de l’Élysée a manifesté sa satisfaction d’avoir mis en œuvre une grande politique sur la hausse de la rémunération du SMIC dans l’histoire de son pays, celle-ci est estimée à plus de 170 euros mensuellement. Entre 2017 et 2022, les augmentations régulières du salaire minimum autorisé par la loi en France sont les conséquences des hausses automatiques d’ajustement en fonction de l’inflation.  

Marine Le Pen propose la revalorisation des salaires par les entreprises

Dans sa déclaration, Marine Le Pen voudrait exhorter les entreprises à évaluer elles-mêmes les rémunérations de leurs employés. Dans cette optique, les entreprises qui accordent une hausse de 10 % du revenu aux employés qui touchent jusqu’à trois fois le SMIC, dès 2022, bénéficieront d’une exonération de cotisations patronales. Cette proposition ne concerne pas seulement les employés qui perçoivent des salaires jusqu’à trois fois le SMIC, mais également les classes moyennes. 

Valérie Pécresse projette maintenir l’objectif d’une augmentation des salaires nets en 5 ans 

Sa dernière promesse relative à une hausse de 10 % des salaires des salaires (jusqu’à 2.2 SMIC) concerne le secteur privé. Pourtant, la candidate est revenue sur sa déclaration. Un membre de son staff a mentionné le maintien de l’objectif d’une augmentation des salaires nets en 5 ans. Tous les employés bénéficieront d’une hausse de salaire, qui peut atteindre jusqu’à 2,2% du SMIC net, c’est-à-dire environ 2 800 euros. Une fois élue, la candidate promet une hausse de 3 % à partir de 2022. 

Eric Zemmour : le salaire doit être plus élevé

Pour atteindre cet objectif, le candidat du parti Reconquête propose la réduction de cotisations sociales sur les salaires, qui peut atteindre 2 000 euros. Cette mesure permet d’accorder annuellement un 13e mois aux employés qui reçoivent le SMIC, sans punir les entreprises. Le programme d’Éric Zemmour sur le SMIC a pour but de renforcer le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes.  

Yannick Jadot promet un SMIC à la hauteur de 1 500 euros

Lors du récent meeting qui s’est tenu le 29 janvier 2022, le candidat écologiste a proposé un SMIC à la hauteur de 1 500 euros d’ici 2027. S’il est élu, Yannick Jadot promet une hausse du SMIC de 125 euros net à partir de l’été 2022. De plus, dans son programme, le candidat de l’EELV a mentionné un « revenu citoyen » de 920 euros, accessible à partir de 18 ans. 

Jean-Luc Mélenchon propose une hausse du salaire minimum à 1 400 euros mensuellement

Le candidat du parti « La France insoumise » promet une augmentation du salaire minimum à 1.400 euros net mensuellement. Il milite aussi pour que les richesses se répartissent de manière équitable au sein des entreprises. 

Fabien Roussel évoque un revenu étudiant à partir de 850 euros

Dans son programme, qui s’intitule « La France des jours heureux », divulgué le 24 janvier 2022, Fabien Roussel propose un SMIC à 1.500 euros net. De plus, il a aussi suggéré un revenu étudiant à partir de 850 euros.

Anne Hidalgo suggère un SMIC réévalué de 15 %

La candidate socialiste a promis une augmentation du SMIC de 15 %, dès son arrivée au pouvoir, ce qui correspond à 200 euros nets de plus mensuellement. Anne Hidalgo entend organiser une conférence sur les salaires, avec la participation des organisations syndicales et patronales. En plus, elle lutte pour la limitation de disproportions de salaires au sein des entreprises, avec des écarts de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le plus haut.  

Nicolas Dupont-Aignan voudrait une augmentation de salaire de 8 %

Le candidat à la présidentielle du parti « Debout la France » souhaite une augmentation de salaire de 8 %, équivaut au 13e mois. Cette mesure concerne tous les employés qui gagnent jusqu’à trois SMIC. Il propose une réduction de charges salariales et une mise en place de nouvelles mesures  qui incitent les employeurs à verser une prime de participation à leurs employés. 

Jean Lassalle 

Dans son programme, Jean Lassalle exige une hausse de 8 % du salaire minimum, soit 1.400 euros net. =

Christiane Taubira 

Christiane Taubira propose une hausse du SMIC jusqu’à 1 400 euros. Cette candidate projette accorder un soutien financier de 800 euros mensuellement pendant 5 ans  aux étudiants. 

Discutons-en sur le forum

les plus lus

Problèmes des retraites en 2022

Dans la vie professionnelle, après un certain nombre d’années de services dans une entreprise privée ou dans le service public, une personne est autorisée...